AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 LES MORTS

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar


Admin
Messages : 37
Date d'inscription : 03/06/2015


MessageSujet: LES MORTS   Jeu 11 Juin - 16:23

Les morts

Quand on aime la vie, on aime le passé.



Deux claques sur le palais, une peur aiguisée à ce ventre funéraire celui qui héberge déjà la fin des aventures d’exister, mais depuis plusieurs années, quelques vingtaines comptées, les habitants de cette ville gelée ont vu les corps se déployer. Mort résonne aux oreilles tandis que les voix cessent de rugir des effrois de la nuit, opale de marbre noir, ils se sont levés fugitivement ; pas de main jaillissantes des tombes ni des baves à leurs lèvres décharnées ; pas de lambeaux d’épiderme qui germent les légendes contées ni des charabias sceaux des débilités. Ils ne se souviennent pas pourtant, amnésiques certainement de leur vie après cette mystique trépassée. D’ailleurs y a-t-il quelque chose là-bas, le grand nom que l’on donne à l’innommable car même ces êtres de retour ne peuvent argumenter sur les conditions de leur seconde chance ?

De plusieurs qui se sont mis à prier, les mains jointes devant les icônes de Marie-Madelaine, la Vierge encensée, le Christ peiné ; dans les Eglises les questions redoutables, aux voûtes démantibulées les enfants qui s’exclament des proches aimés, pardonnés, embrassés de nouveau la chair froide, raide des immobilités. Ils gardent leur peau dure comme le béton de flocons, leur visage inexpressif de sentiment, leur cœur ne battant plus et ne pouvant être blessé comme si l’immortalité déjà avait pris possession des veines de leur bras, de leur force qui tremble à évacuer les sensations ; car ils ressentent oui mais de façon physique, grandiose, quelques tempêtes qui fourragent aux blés des mystères donnés.

Des superstitieux leur offre des dons, d’autre se reculent aux êtres fragmentés ; des vampires et autre injustices, des ignominies voguent sur les lippes concernant ces créatures. Ceux qui murmurent que l’apocalypse est proche par le retour de ces messagers, ils attendent et suivent les personnes disparues, revenues, qui, eux, ne pensent qu’à retrouver leur cocon d’une vie perdue. Le climat du nord les empêche de pourrir car les morts certes mobiles ne puisent plus dans l’alimentation des vivants, le corps réfractaire cherchant la rédemption, le goût n’est plus connu, les fruits qui se mâchent sous le néant. Sont-ils damnés ou saints, envoyés de dieu ou du diable ? Ils font face aux préjugés, aux jugements, aux regards de ceux qui, encore, peuvent profiter des maigres chaleurs, de leur sens éblouies par la vie.  

- Les morts possèdent toujours leur capacités intellectuels : pas de grognements comme on en voit dans les séries ou des pulsions destructives. L’on parle d’ailleurs de seconde vie car, à s’y méprendre ils vivent comme de vrais vivants.

- Des effets secondaires par contre peuvent voir le jour. Une amnésie complète de l’au-delà ou de leur mort, ils ne s’en souviennent pas. Néanmoins des flashs, des mémoires dans les rêves refont surface à la lumière blanche des tunnels. Pour quelques chanceux, ils se souviennent de leur monde, les visions du paradis et de l’enfer diffèrent à chaque bouche des morts.

- Ils n’éprouvent pas le besoin de manger ou de dormir ; leur corps rejette simplement. Un besoin de la chaleur des vivants en obsède quelques-uns cependant ; il semblerait que les cœur battent faiblement, un faible murmure entre les côtes des inexplicables.  

- Des morts totalement perdus, n’arrivant pas à s’adapter à leur nouvel environnement se voit proposer un abri dans un foyer religieux ; les croyances depuis cet évènement ne cessent de croitre, les gens ayant besoin de réponses à leur question ils se dirigent vers les textes bibliques. Les morts ne sont pas aptes cependant à démystifier la résurrection.

- Le lac paraît être l’eau de jouvence, l’eau d’immortalité, d’animaux que l’on voit patauger, blessés et le cœur anémié, des hommes disparus depuis quelques siècles déjà revenus de ce gel empyrée. Le lac héberge également les voix lactées de ces aurores boréales. L’on constate qu’à chaque pluie de couleur merveilleuses apparait un mort revenu du trépas.    

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://whitewinterhymnal.forumactif.org
 
LES MORTS
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La vallée des morts - Egypte
» [Les éditions Le cherche midi] Le livre des morts de Glenn Cooper
» Des morts chez les "gentils" ?
» Masters of Horror (1) - La Danse des Morts
» [Gerritsen, Tess] Jane Rizzoli & Maura Isles - Tome 3: La reine des morts

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Test RDN :: L'ADMINISTRATIF :: Les premiers pas-